Dossard 1978 : une course, une enfance. 

A mon père, A ma fille

Houilles, banlieue parisienne, Stade Municipal Maurice Baquet, octobre 1978. Il fait gris. J’ai dix ans. Enfin presque. 

Père m’a inscrit aux Foulées Ovilloises.

L’été précédent en Grèce, sur la piste du site d’Olympie que j’ai dévalée enthousiaste sous un soleil de feu, peut-être a-t-il perçu quelque chose de léger dans ma foulée d’enfant. Peu probable. Sa culture sportive est inversement proportionnelle à sa culture classique, je l’ai déjà compris. C’est moi dans ce domaine qui l’éduquerai toujours. Plus sûrement a-t-il remarqué alors la lumière éclatante que cette échappée belle a laissé dans mes yeux.

Lire la suite

Publicités

Embrunman 2013 – race report du Dossard 1112

EXTRAIT DU ROMAN : Dossard 1112

Il y a le sport, celui qu’on fait pour le plaisir, pour souffrir certes, mais juste un peu, pour l’amour du jeu surtout, de la compétition parfois.
Il y a le triathlon. Natation, cyclisme, course à pied.

Le triathlon qui commence dans l’excitation des formats sprints ou courtes distances pour finir dans la fierté des longues distances conquises à la sueur de sa sueur dont on apprend à aimer la saveur. Et puis vient l’Ironman, le grand, le vrai, 3,8km de natation, 180km de Lire la suite

Marathon de Paris 2016 : Objectif Lune

IMG_6035
I/ Le réveil de la force
Un marathon de plus. Je n’étais sûr de rien. Surtout pas d’en avoir envie. Mais l’envie a-t-elle quelque chose à faire là-dedans ? On a envie de reprendre de la tarte, de regarder sous les jupes des filles, de faire une petite sieste après le gigot du dimanche. Mais personne n’a envie de courir un marathon ! Encore moins qui s’y est déjà frotté ! Les jours passaient, la liste des inscrits s’allongeaient, 30 000, 40 000… Un nouveau record d’affluence allait être battu à Paris cette année. Sans moi. Enfin peut-être. Enfin peut-être pas…

Lire la suite

J’adore Facebook…

img_0039

Oui vraiment, j’adore Facebook grâce auquel je picore quelques miettes de la vie de mes amis trop loin : l’entrée en sixième du dernier de leurs génies, les vacances à la mer banalement attachantes, l’absurde défi sportif du week-end, le selfi ridicule du jour. Et grâce à ces petites choses je sors de ma bulle égoïste, je m’émeus avec eux, je leur souris digitalement, ils sont là, tout à côté au fond, je les aime.

Lire la suite

Marathon de Lyon 2015 – Une leçon de grec

DOSSARD RUNINLYON 2015

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant

D’une course parfaite, et si pleine, et sans peine

Et qui n’est chaque fois, ni tout à fait la même

Ni tout à fait une autre, et file comme le vent.

Si Verlaine avait couru le marathon, c’est ainsi qu’aurait démarré son fascinant « Rêve familier ». Mais il ne courait que les vers ajustés et les femmes apprêtées, autres courses maudites toutes aussi condamnées que celle du marathon par la vaine recherche d’une forme de perfection.

Lire la suite