Marathon de Lyon 2015 – Une leçon de grec

DOSSARD RUNINLYON 2015

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant

D’une course parfaite, et si pleine, et sans peine

Et qui n’est chaque fois, ni tout à fait la même

Ni tout à fait une autre, et file comme le vent.

Si Verlaine avait couru le marathon, c’est ainsi qu’aurait démarré son fascinant « Rêve familier ». Mais il ne courait que les vers ajustés et les femmes apprêtées, autres courses maudites toutes aussi condamnées que celle du marathon par la vaine recherche d’une forme de perfection.

Lire la suite

Publicités